banniere titre_reseau_lato_a

delapeinture

Le Projet

 

Ce réseau de recherche s'est constitué en 2010 en partant du constat suivant : la pratique de la peinture et ses développements historiques et théoriques nécessitent aujourd'hui une mise en commun des potentiels et une politique de recherche dont les artistes, les critiques d'art et les étudiants en art dans les écoles sont les vecteurs naturels. Initié par de cinq organismes, l'ESAD Grenoble-Valence, l'EESAB Rennes, l'ENSA Bourges, l'ENSA Dijon et l'Université de Rennes-2 , ce projet a été renforcé par le soutien d'un autre réseau de recherche, Paint Club, déjà constitué à Londres au sein de la structure University of the Arts, et qui est notre partenaire constant dans les projets. En septembre 2012 quatre écoles d'art ont rejoint le réseau de recherche, l'Institut Supérieur des Arts de Toulouse, l'ESADHaR Rouen-Le Havre, l'École Européenne Supérieure de l'Image, Angoulême-Poitiers. En 2014, ce sont deux nouveaux organismes qui enrichissent les collaborations : La Terrasse , Espace d'art de Paris-Nanterre et l'École d'architecture de Versailles ( Énsa-V) Cette dynamique présente une singularité et une ouverture qui méritent d'être relevées: cette recherche est fédératrice. Au lieu de s'isoler dans de petites unités de recherche, ce qui est le cas général observé aujourd'hui, le projet du Réseau Peinture rapproche et confronte les diversités qui sont en jeu, offrant ainsi aux étudiants, aux enseignants et aux artistes de nombreuses possibilités de circulations et d'inscriptions dans ce réseau.

Enfin un autre aspect doit d'être rappelé, c'est le rôle fortement structurant qu'a constitué l'appel à projets du Ministère de la Culture, auquel nous avons répondu en mars 2010 puis en 2014 avec succès. Dès la première page de cette réponse, nous indiquions : « Cette recherche prend acte d'une situation actuelle: en l'occurrence l'existence d'un débat et d'une critique très dynamiques dans le champ de la peinture et dont les bases principales sont en Europe et aux Etats-Unis. Il se trouve que la France, dans les dernières décennies, n'a pas été la plus active dans ce débat sur la peinture aussi bien en termes d'événements que de productions et engagements critiques. Cette recherche a donc aussi pour objectif d'entrer clairement dans ce débat et ces échanges internationaux qui sont aujourd'hui ardemment souhaités par de nombreux artistes travaillant en France, comme à l'étranger. » Cette dimension internationale des projets que nous menons est une nécessité, en termes d'expériences, d'échanges et de réflexion critique; elle se trouve spontanément augmentée par les liens internationaux déjà à l'oeuvre dans chaque école, ainsi Toulouse avec Mayence et Coblentz ouvrant un nouveau lien vers l'Allemagne, ou encore un voyage d'études à New York réalisé en avril 2012 par l'EESAB et l'ESAD GV. Parce que l'une des problématiques initiales de cette recherche avait pour titre "Local, global, les territoires de la peinture", il fut ici rappeler que nous avons qu'une approche de la peinture ne s'arrête pas aux frontières de l'Europe et du monde occidental en général; cette orientation du projet prendra place dans des phases ultérieures et consolidées.

« La peinture au moment du post-médium – Scènes de peintures », 2014-15-16

En juin 2014, le Ministère de la Culture ( DGCA) a apporté officiellement son soutien à la ligne de recherche Réseau Peinture. Ce soutien financier sur les deux années 2014-2015 et 2015-2016 fait suite au dépôt de candidature en janvier 2014 d'un dossier intitulé « La peinture au moment du post-médium – Scènes de peintures ».
Dans cette nouvelle phase de la recherche portée par le Réseau Peinture, il s'agit d'interroger ce que fait aujourd'hui la peinture à l'ère du post-médium, participant activement aux tissages complexes de la création contemporaine, offrant des réponses nettement identifiables dans une diversité encore accrue et de moins en moins construite par ce que furent autrefois les courants et les mouvements.

 

Membres de l'équipe de recherche :

Olivier Gourvil, responsable du projet, ESAD Grenoble-Valence

Frédéric Léglise, ESAD Grenoble Valence

Jérôme Boutterin, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles

Dominique Abensour, Jean-François Maurige, François Perrodin, Christophe Viart, ESEAB Rennes

Christophe Viart, EESAB Rennes, Université de Paris 1

Eric Corne, Didier Mencoboni, ENSA Bourges

Stéphane Doré, TALM, site Angers

Bruno Rousselot, ENSA Dijon

Katharina Schmidt, Hervé Sénant, ISDAT, Institut Supérieur des Arts, Toulouse

Miguel Angel Molina, Edouard Prulhière, Thierry Costesèque, ESADHaR, Le Havre-Rouen

Joan Ayrton, EESI, École Européenne Supérieur de l'Image, Angoulème-Poitiers

Sandrine Moreau, La Terrasse, Espace d'art, Paris- Nanterre

Mick Finch, CSM, Central Saint Martins College et Paint Club, Londres

Daniel Sturgis, CCA, Camberwell College of Arts, Londres

David Ryan, CSA Cambridge Art School, Cambridge UK

Benet Spencer, CSA Cambridge School of Art, Cambridge UK

Marjorie Welish, Elizabeth Foundation, New York, USA

Laura Lisbon, Philipp Armstrong, OSU, Colombus, USA

Antonia Birnbaum, Laboratoire des Logiques Contemporaines de la Philosophie, Université Paris 8

Winfried Virnich, Kunsthochschule de Mayence, Allemagne

 

espace trans
ensabourges
espace trans
ensadijon
espace trans
esad gv
espace trans
eesab rennes_2
espace trans
univ rennes
espace trans
paintclub
espace trans
esad havre
espace trans
isdaT logo
espace trans
isdat